"Churchs-interiors, architectural paintings 1580-1720" — "Kerken interieurs, architecturale schilderijen 1580-1720"

"Kirchen interiors, architektonische Malerei 1580-1720" — "Interiores de iglesias, pinturas arquitectónicas 1580-1720 

Pour acheter le livre

Pour acheter le livre, cliquez sur l'image

Langue : français

560 pages, 2300 illustrations couleurs et N/B

Coffret, jaquette, couverture cartonnée

CD/ROM

ISBN 97890-5325-337-3

Prix : €180,00

Site de l'éditeur : PANDORA

DELEN Dirck van

(ou DEELEN ou DALENS)

 

1 - SA VIE

 

Né vers 1605 à Heusden, il est parti en Italie, peut-être à Rome en 1623.

 

En 1626, il vivait à Arnemuiden, petit port près de Middelburg, y acquit le droit de cité en 1628, y fut percepteur, bourgmestre, membre du Conseil, du Consistoire, et doyen en 1663.

 

Tout en demeurant à Arnemuiden, il fit partie de la Guilde de St-Luc de Middelburg en 1639, et y paya sa contribution annuelle jusqu'en 1666.

 

De septembre 1668 à septembre 1669, il habita à Anvers, dans la chambre de rhétorique "Olyftact" et y peignit un tableau avec les personnages de Th. Boeyermans. Il peignit aussi l'architecture des tableaux de Boeyermans, Dirck Hals, E. Biset, Pieter Codde, Wouwerman, J.-A. Duck, Anthonie Palamedes, Van Herp, Th. van Thulde et Jan Olis. Une telle collaboration implique que Delen n'a pas vécu de façon isolée, mais a gardé contact avec d'autres artistes et s'est intéressé aux événements artistiques de Hollande. Ceci est confirmé par les tableaux de la grande galerie de la Binnenhof à La Haye et du tombeau de Guillaume 1er à Delft. 

 

Décédé le 16 mai 1671 à Arnemuiden

 

 

2 - INFLUENCES

 

L'évolution de l'art de Delen suit celle de la peinture hollandaise en général dans la première moitiè du XVIIème siècle. D'abord des teintes vives puis des tons plus doux avec une représentation de la lumière toujours plus fine à partir de 1640. Il fait partie de la première génération de peintres hollandais qui ont suivi la tradition des peintres d'Anvers, Vredeman de Vries, Hendrick van Steenwyck le Jeune, en ce qui concerne les personnages en habit de fête et les palais, et Pieter Neefs.

 

 

Dirk van DELEN h/b  34 x 39   détail

 

Thieme dit qu'on ne connaît pas ses maîtres. Mais d'après la National Gallery de Londres, et H. Jantzen, il a probablement été l'élève d'Hendrick Aerts. En effet, Delen a copié un de ses tableaux que nous connaissons par la gravure de Londerseel et par d'autres copies. Dans un style similaire, il faut noter aussi une oeuvre de 1629 qui se trouve dans la collection du Conte Harrach à Vienne. La peinture de Braunschweig d'Aerts  fut jadis attribuée à Delen. On peut reconnaître aussi le style d'Aerts dans les toiles de Delen qui représentent des entrées de palais à la manière de Vredeman de Vries, qu'on peut voir au musée d'Amsterdam. 

 

Sa manière de représenter les salles est proche de celle de B. van Bassen. C'est certainement l'artiste qui a le plus influencé Delen. Mais seul Delen donnera à ces salles somptueuses une plus grande marque de finesse et de légèreté.

 

Malgré les influences extérieures, l'oeuvre de Van Delen demeure particulière. Il a développé son propre style, raffiné dans les couleurs et dans les compositions harmonieuses et restera fidèle jusqu'à la fin à sa conception fondamentale de la peinture architecturale imaginaire.

 

J.J. van Baden sera son élève et peindra comme lui des palais avec jardins.

 

 

3 - ECOLE

 

Il est rattaché à l'école hollandaise de Middelbourg.

 

Houbraken pensait qu'il était probablement l'élève de Frans Hals, notamment parce qu'il apparaît sur un tableau de Job Berckheyde dans un atelier de Frans Hals, mais il a retiré sa supposition après que Hofstede de Groot ait prouvé le contraire. La remarque de Houbraken se reposait sur celle de C. de Bie qui se reportait lui-même à Ph. Wouwerman, mais les noms ajoutés au tableau de l'atelier étaient contestables. Et rien des premières oeuvres de Delen ne permet de dire qu'Haarlem a été la ville de son apprentissage.