"Churchs-interiors, architectural paintings 1580-1720" — "Kerken interieurs, architecturale schilderijen 1580-1720"

"Kirchen interiors, architektonische Malerei 1580-1720" — "Interiores de iglesias, pinturas arquitectónicas 1580-1720 

Pour acheter le livre

Pour acheter le livre, cliquez sur l'image

Langue : français

560 pages, 2300 illustrations couleurs et N/B

Coffret, jaquette, couverture cartonnée

CD/ROM

ISBN 97890-5325-337-3

Prix : €180,00

Site de l'éditeur : PANDORA

 - 1584 – 1621

Après la mort de Guillaume d’Orange dit « Le Taciturne » en 1584, il semblait à beaucoup en Europe que les Provinces Unies allaient disparaître. Or son fils Maurice de Nassau, Prince d’Orange reçut en 1589 les gouvernorats d’Utrecht, de Gueldre et Overijssel, puis, petit à petit, il cumule les gouvernorats et l’Armée. Les Etats Généraux des Provinces étaient largement dominés par le poids de la Province de Hollande qui représentait plus de 50% de la population et du budget.

L’équilibre des institutions durant tout le 17ème siècle, dépendait de l’entente entre les deux principaux pouvoirs :
Le Conseiller pensionnaire de Hollande,
Le Prince d’Orange, Maurice de Nassau
Une crise intervint vers 1610 entre Johann van Oldenbarnevelt, conseiller pensionnaire de Hollande et Maurice de Nassau, Prince d’Orange après des années d’entente. C’est ce dernier qui, finalement, soutenu par l’armée et la majorité des Etats Généraux fit arrêter Van Oldenbarnevelt en août 1618 puis exécuter le 13 mai 1619. Agé de 72 ans, c’était un grand homme d’état fidèle et proche du Taciturne. Sa condamnation laissera des traces dans la mémoire de la jeune République.

La rupture politique entre le Nord et le Sud est totale et accentue les clivages religieux. De nombreux calvinistes du Sud, Anvers, Gand, Bruxelles, Tournai montent s’installer dans le Nord. De même pour les Pays Bas Méridionaux où l’influence des Evêchés, du clergé régulier et des différents ordres ne cesse de croître. En 1620, près de 1575 jésuites se partagent entre la prédication et l’enseignement. Cette rupture religieuse entre le Nord et le Sud est suivie d’une rupture économique. Alors que les « Provinces Unies » au Nord voient se développer une activité économique importante qui aboutit au « Siècle d’Or », les Pays-Bas du Sud essaient de survivre.

 

 

 

En 1621, les Pays Bas méridionaux tombèrent sous l’autorité directe de Madrid à la mort de l’archiduc Albert d’Autriche. En dépit des efforts de l’ambassadeur Pierre Paul Rubens, la guerre reprit avec le Nord. Elle durera jusqu’au traité de Munster en 1648. Les Pays Bas catholiques deviennent le champ de bataille où Français et Maison d’Autriche s’affrontent. Cette situation économique au Nord  a grandement participé au développement des Arts en particulier la Peinture.

La mentalité des Provinces du Sud évolue et les habitants se referment sur eux-mêmes. La vie locale l’emporte sur la défense de l’intérêt général et crée une aspiration à la neutralité,la peinture architecturale voit l'arrêt de son développement . Au contraire, au nord, les Provinces Unies connaissent une prospérité unique en Europe, une abondance matérielle pour tous et une croissance importante de la production picturale  .

Dès 1594, les Hollandais avaient fondé à Amsterdam la première « Compagnie du lointain ».D’autres Compagnies se créent dans les autres provinces. De 1598 à 1603, treize flottes partent pour les Indes, et se font concurrence entre elles. En 1602, Van Oldenbarnevelt réussit à les réunir et crée la « VOC », « Vereenigde Oostindishe Compagnie » (Compagnie des Indes Orientales). En 1621 sera créée selon le même modèle la  Compagnie des Indes Occidentales . Ce sont elles qui pendant environ un siècle apporteront richesse et prospérité aux Provinces Unies.

En 1609, lors de la trêve de 12 ans, les Provinces Unies comportent 7 Provinces :
Frise, Groningue, Gueldre, Hollande, Overijssel, Utrecht, et  Zélande,


Plus au sud une frange méridionale, sorte de colonie : « pays de la Généralité » qui fait tampon entre les provinces du Nord et celles du sud.